CONSEILS DU JOUR

  • Conseil Propreté

Important : ne prenez pas un chiot si vous n’avez aucun moment libre à lui consacrer !

Sachez que si vous laissez votre chiot seul, sans surveillance, du matin jusqu’au soir, dans un superbe appartement moquetté pendant que vous êtes au travail toute la journée, il ne faudra pas s’étonner de retrouver votre beau domicile transformé en « sanisette de luxe » à votre retour … et ce ne sera pas la faute de votre chiot.

Un jeune chiot ne peut rester 8 heures ou plus en se retenant de faire ses besoins !

Un chien devient propre en moyenne vers l’âge de 4 mois. Jusqu’à 6 mois il n’y a pas lieu de s’inquiéter si votre jeune chien a tendance à s’oublier de temps en temps.

L’éducation de votre chiot à la propreté doit commencer dès les premiers jours de son arrivée chez vous.

Il faut savoir que votre petit chiot urinera après son réveil et défèquera dans le quart d’heure qui suit son repas. Vous devrez donc le sortir dès son réveil et après chaque repas. Vous devrez le sortir aussi après les périodes de jeux et lorsqu’il a un comportement que vous jugez « bizarre ».

  • Conseils pratiques sur la propreté
  1. Quand il fait ses besoins dehors, il faut le féliciter (même avec excès !), le caresser, le flatter et même le récompenser avec une petite friandise. Il faut que votre chiot comprenne qu’il a bien fait et que vous êtes content.
  2. Lui donner toujours le même ordre pendant qu’il fait ses besoins, ainsi il apprendra petit à petit à faire « sur commande ».
  3. Une fois les besoins faits, vous devez continuer la promenade. En effet, si vous rentrez votre chiot juste après, il comprendra très vite que la promenade cesse quand il a fait ses besoins.
  4. Lorsque le chiot est seul, limitez son espace : ne lui laissez pas l’appartement ou la maison pour lui tout seul. Une partie du couloir ou d’une pièce, un coin du garage, un parc à bébé seront suffisants et constitueront son domaine.
  5. Vous pouvez également restreindre son eau de boisson le soir à partir de 18 h., de façon à limiter la quantité d’urine produite au cours de la nuit.

Si malgré tous ces conseils votre chiot prend plaisir à se « soulager » en toute quiétude sur la moquette pure laine vierge, sur le beau parqué ciré ou sur le tapis persan, ne cédez pas à la tentation hâtive de punir.

– si vous le prenez sur le fait (c’est à dire encore accroupi), vous devez le disputer, le secouer par la peau du coup et l’amener dehors. Votre chiot comprendra qu’il vient de faire une grosse bêtise.
– … une minute après c’est déjà trop tard pour le réprimander. Lui mettre « le nez dedans » est totalement inutile, néfaste et barbare. Le chien ne comprendra pas forcément la raison de cette punition.

N’oubliez jamais qu’il faut de la patience pour apprendre la propreté à un chiot surtout si vous ne pouvez pas le sortir suffisamment souvent. En effet, le fait de ne pas pouvoir le sortir de nombreuses fois pendant la journée va malheureusement ralentir son apprentissage.

Conseil du jour 1 1 - Conseil du jour
Conseil du jour2 - Conseil du jour
  • Quelques conseils progressifs pour aider votre chien à rester seul

Prenez l’habitude de quitter la pièce dans laquelle se trouve votre chien, pour de courts instants, en le maintenant enfermé. Il comprendra ainsi progressivement que votre absence coïncide assez vite avec votre retour.

  • Ne pas répondre systématiquement aux sollicitations de son chien

Dans le quotidien de votre relation avec votre chien, ne répondez pas à toutes ses demandes d’affection, de jeu… De telles demandes systématiquement comblées engendrent automatiquement des manques incompréhensibles lorsqu’elles ne sont plus satisfaites. Prenez plutôt l’initiative de la relation en évitant toute dépendance trop forte.

  • Langage

Ne pas oublier que le chien “comprend” davantage l’intonation donnée aux mots plutôt que leur sens. Un “Non !” est efficace que s’il est dit sur un ton ferme,sans équivoque.

  • Bien éduquer son chiot à acquérir des autocontrôles

Contrairement à une idée reçue, le chiot qui mordille « ne fait pas ses dents ». Le maître doit apprendre à bien éduquer son chiot dans le contrôle de sa mâchoire comme l’aurait fait la mère chienne qui sanctionnait déjà ses chiots lorsqu’ils mordaient trop fort.

Il faut absolument réprimer toute morsure insuffisamment inhibée et sanctionner le chiot soit en lui donnant une tape sur le nez soit en le prenant par la peau du cou en le soulevant légèrement et en disant « non » très fermement puis le reposer à terre.

Le maître doit lui apprendre à contrôler son activité motrice en particulier lors des activités de jeu. Si le chiot s’énerve et que le jeu devient vite un état d’excitation incontrôlable le maître doit cesser immédiatement toute interaction avec son animal. Il ne faut pas favoriser les moments d’excitation du chiot. Il faut lui apprendre à poser la balle. S’il pose la balle, on la lui relance, s’il ne la pose pas, on ne joue plus et on ne la lui retire surtout pas de la gueule. Les jeux de tiraillement ou de traction sont interdits comme des tiraillements sur des cordes, vêtements, tissus, balle etc…

Un chiot s’éduque dès le premier jour avec fermeté, mais sans aucune brutalité. Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement ou pour vous accueillir sur nos terrains dès l’âge de quatre mois.

Elevage Pension Canine Combe Delacquis