VACCINATION CANINE

 

 

Votre chiot a eu une première injection de vaccination C.H.Pi à l’élevage. Il faut lui faire un rappel de C.H.Pi environ 30 jours après, puis un rappel de L. Prochains vaccins le (date à définir).

Si vous devez laisser votre chien en pension ou fréquenter des expositions ou des terrains d’éducation, il faut le faire vacciner contre la toux avec le vaccin PNEUMODOG ou K.C.

Article de l’internaute.com :

Quand faut-il faire vacciner son chien ? La vaccination intervient très tôt dans la vie d’un chien car dès ses deux mois, il n’est plus protégé par les anticorps de la mère. Il doit donc recevoir sa première injection de vaccin à cet âge. Deux autres injections doivent être faites par la suite, à un mois d’intervalle l’une de l’autre. C’est nécessaire pour © Christelle Orange – Octobre 2006 protéger votre chiot des maladies du jeune âge.

Ainsi, il est indispensable de l’emmener chez le vétérinaire pour la seconde injection, et ce, dans les jours qui suivent son achat, et d’y retourner encore un mois plus tard pour la troisième.

Par la suite, sachez que la majorité des vaccins exige un rappel annuel.

De plus, les défenses immunitaires du chien baissent avec l’âge. Ne négligez donc pas ses vaccins même s’il est vieux.

Vaccination small - Vaccination & vermifuges
Vaccination 2 1 small - Vaccination & vermifuges

Les maladies contre lesquelles faire vacciner votre chien Elles sont au nombre de 7 :

La maladie de Carré : cette maladie est très contagieuse entre les chiens. Elle frappe surtout les jeunes chiens mais elle peut s’attraper à tout âge. Cette affection est très dangereuse car elle cause le plus souvent la mort de l’animal. Elle se manifeste par de la fièvre, une baisse d’appétit, un écoulement nasal etune conjonctivite. Les symptômes deviennent ensuite plus violents car le chien a des difficultés respiratoires, il est pris de tremblements irréversibles et de diarrhées.

La parvovirose : cette maladie est très répandue, en particulier chez les chiens vivant en communauté (chenils, élevages, pensions…). L’animal est alors pris de diarrhées contenant du sang. Elle est souvent mortelle, notamment chez les chiots.

L’hépatite contagieuse canine : même si cette maladie touche de plus en plus rarement les chiens, elle existe et est mortelle. Elle ressemble à l’hépatite virale qui touche l’homme, avec des problèmes oculaires en plus.

La rage : le vaccin contre cette maladie est obligatoire pour le chien si vous séjournez dans un camping, si vous le placez dans une pension, si vous vous rendez dans une exposition ou dans les départements de la Moselle, de la Corse et à l’étranger. Ces précautions sont prises car la rage est la seule maladie transmissible à l’homme. La vaccination contre la rage n’implique qu’une seule injection lorsque le chiot a 3 mois.

La leptospirose : cette maladie est très mortelle. Elle se manifeste par une hépatite doublée d’une grave insuffisance rénale. Elle est due à une bactérie que l’on retrouve dans l’urine des rongeurs.

La piroplasmose : cette affection est transmise par les tiques ; les globules rouges sont détruits par un parasite. Si votre chien contracte la maladie, il n’aura plus d’appétit, sera très fatigué, pris de vomissements et ses urines seront très foncées. Il doit être soigné très rapidement car il peut mourir de jaunisse et d’urémie. La vaccination se fait en deux injections, à un mois d’intervalle, dès l’âge de 5 mois. Elle sera inefficace si elle est pratiquée alors que le chien est déjà malade.

La toux du chenil : comme son nom l’indique, la toux du chenil se caractérise par une violente toux qui peut être très pénible pour les chiots et que l’on rencontre essentiellement dans les élevages, les chenils et les pensions. La vaccination contre cette maladie est obligatoire si vous souhaitez faire garder votre chien dans une pension.

N’oubliez pas les dates de rappel des vaccins de votre chien. En cas d’oubli de mise à jour, si votre animal est en contact avec un chien malade, il contractera la maladie à son tour.

VERMIFUGES CANINS

 

 

Votre chiot a été régulièrement vermifugé à l’élevage. Continuer à le faire aux dates suivantes : (date à définir). Puis deux fois par an.

Article rédigé par Marc.Veilly

Les parasites digestifs (les vers) du chien et la vermifugation

Les parasites digestifs vivent, se nourrissent et se reproduisent le plus souvent dans les intestins des chiens. Il est important de débarrasser régulièrement le chien de ces vers instestinaux : cela s’appelle la vermifugation. En général, on fait une vermifugation par mois de l’âge de 6 semaines à l’âge d’un an chez le chiot. Et on n’oubliera pas de vermifuger le chiot avant de lui faire ses premiers vaccins. A l’âge adulte, on vermifugera 2 fois par an en moyenne. Votre vétérinaire vous prescrira le vermifuge adapté à votre chien et le rythme exact de traitement.

On classe les parasites intestinaux en deux catégories : les vers ronds et les vers plats.

Les vers ronds

De la famille des Nématodes, les principales sortes de vers sont les ascaris, les ankylostomes et les trichures. Ils entraînent des troubles digestifs (diarrhées) et peuvent déclencher des affections (lésions pulmonaires, hépatiques).

* Les ascaris : ce sont des vers qui mesurent de 10 à 18 cm. Rencontrés le plus souvent chez les chiots et les jeunes chiens de moins de 2 ans, ils forment de véritables pelotes de vers que le chien expulse avec ses selles. A noter que presque tous les chiots sont parasités à la naissance (ils ont été contaminés par la mère lors de la gestation). Chez les chiens adultes, ces vers sont sous forme de larves et on ne les voit pas dans les selles. C’est pourquoi il faut vermifuger régulièrement son chien, même si on ne voit pas de parasites dans les excréments. De plus, les ascaris étant des vers qui peuvent quelquefois contaminer les humains, on évitera cette situation en vermifugeant les chiens régulièrement.

* Les ankylostomes : de sont de petits vers qui mesurent de 5 à 12 mm de long et qui excrètent leurs oeufs dans les selles du chien. Les vers adultes peuvent être à l’origine de diarrhées hémorragiques.

* Les trichures : ces parasites du gros intestin peuvent provoquer des diarrhées intermittentes.

Vermifuges1 - Vaccination & vermifuges
Vermifuges2 - Vaccination & vermifuges

Les vers plats

De la famille des Cestodes, on les divise en deux groupes : les dilépididés et les ténias. Ils entraînent les mêmes troubles que les vers ronds, mais provoquent en plus des démangeaisons anales.

* Les dilépididés : très fréquents chez le chien, ces parasites n’entraînent aucun trouble le plus souvent ou tout juste une démangeaison anale. Le propriétaire du chien observe généralement des petits éléments blancs dans les selles ou au bord de l’anus : ce sont en fait des segments détachés du corps du parasite qui mesure entre 20 et 80 cm. L’hôte intermédiaire du parasite étant la puce (au cours de son développement le parasite est hébergé par une puce), il est impératif de traiter le chien contre les puces pour éviter cette infestation intestinale.

* Les ténias : en plus de provoquer des diarrhées, ces vers provoquent de violentes démangeaisons anales et le chien a alors tendance à se frotter l’arrière-train par terre (on dit souvent que le chien se « luge »).

Le parasitisme des chiens nécessite un dépistage et la mise en oeuvre de traitements appropriés. La vermifugation est efficace. Il faut néanmoins demander conseil à son vétérinaire pour utiliser le vermifuge le plus adapté à la situation de son chien et ainsi bien le protéger.

Elevage Pension Canine Combe Delacquis